Pepi de Boisseu est née à New York. Son père est français et sa mère argentine, elle a fait des études de direction artistique et scénographie à Buenos Aires. Pendant 3 ans, elle a tenu un restaurant au Brésil et finalement elle est venue à Barcelone, où elle a commencé son projet plus personnel: Baba au Rhum. Un projet qui nous a fascinés depuis le début. Pepi nous raconte qu’elle travaille avec la nourriture comme un moyen, un outil. Elle développe ses propres projets artistiques et aussi pour des marques (elle a pris soin de la nourriture chez notre dernière inauguration à Paris). Elle fait que la nourriture et la boisson vont de pair avec le concept qui doit être communiqué dans les événements, elle cherche à créer une expérience sensorielle, visuelle, de mémoire, tout en maintenant le discours esthétique. Bref, elle cherche l’identité comestible de leurs clients. Personnellement, depuis que nous avons commencé à travailler avec elle, nous ne voulons plus de services catering traditionnels. Nous sommes allés chez elle à Poble Nou et nous lui avons posé quelques questions et nous avons pris quelques photos d’elle portant ses vêtements préférés de la collection Vintage Tennis.

pepiblogreducido

tituloFAPOV

 

1. Qu’est-ce qui vous inspire?

Tout. Un bon livre, les gens, une bonne exposition de photos, une photographie, marcher dans la rue, aller à un marché, écouter une conversation, la nature, tout peut représenter un point de départ pour penser à quelque chose.

2. Quel est votre processus créatif?

Je commence par la recherche d’un concept. Quand je le trouve, je cherche des références et j’essaye d’imaginer ce monde en particulier qui est déclenché par le concept lui-même. J’essaie d’unifier les idées, de donner de la cohérence à quelque chose de spécifique au niveau de la nourriture, et quand je l’ai trouvé, je cherche à présenter le langage visuel et l’utiliser.

3. Qui vous inspire?

J’aime vraiment le travail de Marije Vogelzang, j’admire aussi le travail de  Dries Van Noten et Viktor & Rolf.

4. Un livre

L’Amour aux temps du choléra.

5. Un film

Le Parrain 1,2 et 3

6. Un restaurant

A Barcelone, Sagàs. Très bon et simple. Tous les produits utilisés sont cultivés par eux même sur place ou à proximité.

7. Un album

Joni Mitchell – Blue

8. Un vêtement pour cet été

Cette robe de Tennis.

WWA126_501_4_L copia

Jeter un œil  sur son projet Baba au Rhum.

 


0 thoughts on “From another point of view – Pepi de Boissieu

  1. Pingback: Cuánto arte en lo nuevo de nice things! | Kiss and Cakes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>